La pollution de l’air intérieur, une question de santé

pollution de l'air

L’air intérieur est 30 à 100 plus pollué que l’air extérieur. Cette affirmation peut étonner lorsqu’on ignore l’origine de la pollution de l’air intérieur. Cependant les tristes cas d'intoxication grave par le monoxyde de carbone sont des cas extrêmes de cette pollution. Attention ces cas représentent une forte exposition au polluant, alors que quotidiennement nous sommes exposés en continue à de faibles doses de polluants dont les effets sur la santé ont été relativement étudié (allergies, difficultés respiratoires…).

Un grand bol d’air reste le meilleur remède contre la pollution intérieure. Pour faire respirer l’habitation, il faut l’aérer et la ventiler.

L’air que nous respirons chaque jour est à 90% du temps un air intérieur très peu ventilé (au travail, à la maison, à l’école, dans les magasins, dans les transports, …). Bien qu’il nous paraisse parfaitement salubre, cet air contient des polluants tout comme les fumées rejetées par les industries et les automobiles…

Les murs de notre maison nous protègent du froid et des nuisances sonores, mais ils favorisent très facilement le développement et la concentration de polluants intérieurs. Ces derniers sont générés par les matériaux de construction, la décoration, les produits ménagers, les appareils de chauffage, les parfums d’ambiance, les plantes, les animaux, …

Cette pollution domestique a donné lieu ces dernières années à de nombreuses études scientifiques. Des résultats inquiétants en ressortent puisque, sans le savoir, nous sommes entourés de composants chimiques nocifs, susceptibles de causer des allergies et des maladies chroniques plus ou moins graves. Les enfants et les personnes âgées demeurant les plus sensibles.

 

 guide d'information sur la ventilation réalisé par l'ADEME 

 

Habitat mal ventilé :

  • aggravation des pathologies respiratoires, ORL et ostéoarticulaires ;
  • augmentation de l’exposition aux contaminants : COV (composés organiques volatils), allergènes, moisissures, produits de combustion, radon, champs électromagnétiques…

 

Humidité inférieure à 30% :

  • dessèchement de la muqueuse respiratoire qui ne joue plus son rôle de défense contre les germes pathogènes
  • irritation oculaire pour les porteurs de lentilles
  • phénomènes électrostatiques désagréables.

 

Humidité supérieure à 80% :

  • pas d’évacuation de la transpiration.

 

Ventilation et aération

Si le contrôle et l'élimination des polluants à la source reste le moyen le plus radical et le plus efficace pour éviter toute pollution de l'air intérieur, une bonne ventilation, qu'elle soit naturelle ou mécanique est tout aussi indispensable si l'on veut obtenir un air ambiant de bonne qualité.

 

La ventilation dans une maison a plusieurs fonctions :

  • Assurer un apport d'air neuf, donc en principe non pollué.
  • Contribuer à l'hygiène de vie des occupants en évacuant les odeurs, les contaminants biologiques générés par les occupants et les polluants chimiques émis par les matériaux et les combustions.
  • Eviter les désordres dus à une humidité intérieure trop élevée

 

Vous souhaitez améliorer la qualité de l'air intérieur dans votre habitation, Pro Domo Rénovation vous propose différentes solutions :  

 

Nos actualités
Création site Internet et référencement : MeilleurArtisan.com | Mentions légales et règles de confidentialité | Partenaires | Administration | Plan du site